Botizok / Birdman (2015)

Birdman (2015)

Film de Alejandro González Inárritu

Synopsis :

Riggan Thomson, acteur autrefois célèbre pour avoir joué un super-héros, tente de retrouver sa célébrité en montant une pièce à Broadway.

 

L’avis de Botizok :

Avec son nouveau film, Inàrritu parcours avec une vision corrosive le désamour entre un Hollywood grandiloquent et le Broadway dédaigneux. Avec le personnage de Riggan il met en scène son impossible transfuge entre deux univers complétement différents. De vieille gloire de films de super-héros à producteur, metteur en scène et acteur sur les planches. L’histoire elle est narrée aux travers de longs plans séquences tape-à-l’œil et gourmands.

Mais Birdman ne saurait se limiter à ses quelques traits formels. S’en dégage une réflexion sur l’accomplissement personnel, celle-ci tenant entièrement dans un milieu geignard où les crises d’égo et les outrances pullulent.

Par sa galerie de protagonistes foisonnants, notamment les prestations d’Emma Stone, Zach Galifianakis ou Naomi Watts, ce film s’abandonne à une forme de surenchère comme on a déjà pu le voir dans le film de David Cronenberg, Maps to the Stars. L’intrigue dense à tout de même son revers. A la moitié du film, Birdman perd de ce qui faisait son charme, radote au point de frôler l’écœurement. Et ce n’est pas le final, qui met à jour un pan de la personnalité du personnage principal qui aurait méritée de rester suggérée, qui peut arriver à rattraper l’ensemble.

Et donc, ce qu’on retient c’est surtout la première grosse demi-heure, enthousiaste tant sur la forme que sur le fond, les superlatifs viennent à manquer pour la décrire ! Mais, passé ce point, le reste du film nous fait attendre le générique de fin avec un certain soulagement. Au-delà des prouesses techniques s’incrustent de sacré moments de flottement, des partis pris hallucinés discutables, et pas mal de fariboles. Tout ne peut pas être parfait.

Note : 3/5 Botizok

Publicités