Botizok / The Expendables 3 (2014)

The Expendables 3 (2014)

Film de Patrick Hughes

Botizok - Critique de The Expendables 3

Botizok – Critique de The Expendables 3

 

Synopsis :

Barney, Christmas et le reste de l’équipe affrontent Conrad Stonebanks, qui fut autrefois le fondateur des Expendables avec Barney.

 

L’avis de Botizok

Si The Expendables premier du nom était un bon petit film dans la lignée des films d’actions des années 80, au scénario tenant sur un bout de PQ, mais aux intentions louables.

The Expendables 2 était quand à lui un vrai plaisir coupable. Un mauvais film cinématographiquement parlant, mais en même temps complétement over the top que ça en devenait génial à atteindre des sommets. Voir toutes ces vieilles bouilles des stars des actionners eighties fracasser des têtes et exploser tout ce qui bouge dans le camp ennemi à base de punchlines bas du frond et d’auto-dérisions, c’est juste la base du divertissement grand public !

L’annonce de ce troisième opus pouvait laisser sceptique. Car The Expendables 2 n’avait pas vraiment besoin d’une suite, celui-ci étant auto suffisant sur de multiples niveaux. C’est comme un film fait par une bande de potes qui avait atteint le sommet de ce délire old school.

Mais, ne tortillons pas du cul pour chier droit, The Expendables 3 est d’une nullité déconcertante. Prenez le second film, enlevez tout ce qui en faisait le fun, l’humour, enlevez les giclés de sang (Merci le PG-13), mais surtout enlevez Bruce Wilis, Chuck Norris et surtout Jean-Claude van Damme, et vous obtiendrez cette bousasse intergalactique qu’est The Expendables 3.

Par contre vous pouvez garder tous les mauvais penchants de ces prédécesseurs, à savoir des scènes faisant dans le mélo hors-sujet et chiante et des dialogues ridicule tellement ils se prennent au sérieux.

Bref, ce film est vraiment mauvais, et ça même pour moi qui avait adhéré à la démarche revival des films d’actions des années 80 des deux opus précédents.

Pour conclure : « The third movie, it’s just so bad, it’s bad. »

Note : 2/5 Botizok

Publicités